Maka Kotto

Député de Bourget

Maka Kotto agit pour l'avenir du Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec
jeudi 20 février, 2014
Facebook
Twitter

QUÉBEC, le 20 févr. 2014 /CNW Telbec/ - Le ministre de la Culture et des Communications, Maka Kotto, annonce des changements importants à la composition du conseil d'administration du Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec. Ainsi, Monique Goyette devient présidente de l'organisme, et six nouveaux membres font leur entrée comme administrateurs.

Monique Goyette possède une longue expérience en gestion et en gouvernance, principalement dans les milieux de l'administration publique et universitaire. Jusqu'à tout récemment, elle était vice-rectrice à l'administration à l'Université du Québec. Elle a également travaillé à titre de directrice générale de l'administration de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, de même qu'à Télé-Québec.

Les six nouveaux membres, Louis BabinDenis Bernard, Louise Fugère, Marie Gignac, Véronyque Roy et Vincent Tanguay, possèdent également une solide expérience qui contribuera à développer une vision d'avenir pour le Conservatoire.

Le ministère de la Culture et des Communications et le Conservatoire travaillent en collaboration afin de relancer l'institution qui fait partie d'un environnement ayant beaucoup évolué ces dernières années. Dans le but d'actualiser son offre de services, Marie-Claire Lévesque, ancienne présidente-directrice générale du Conseil des arts et des lettres du Québec, mènera une consultation au cours des prochaines semaines.

Cette démarche permettra d'entendre le point de vue des personnes concernées par l'offre de formation en théâtre et en musique en vue de trouver des pistes de solution adaptées aux particularités locales et régionales. Plusieurs personnes et organismes seront invités à participer aux séances de travail, dont les étudiants, les professeurs et le personnel du Conservatoire.

« Le Ministère et le Conservatoire souhaitent développer une vision porteuse pour cette institution. Cette consultation permettra d'assurer la pérennité du Conservatoire qui est une école de formation d'importance pour le Québec, un lieu qui génère des talents reconnus sur les scènes nationale et internationale. J'ai confiance que la présidente et les administrateurs qui intègrent le conseil d'administration sauront donner un nouvel élan au Conservatoire qui fait face à de grands défis tant sur le plan de sa gouvernance et de son offre de services que sur le plan financier », a indiquéMaka Kotto.

À DÉCOUVRIR
Activités régionales