Maka Kotto

Député de Bourget

Communiqué - Bilan de l’opposition officielle
vendredi 8 décembre, 2017
Facebook
Twitter

« Les députés du Parti Québécois ont fait des gains importants pour les Québécois » – Jean-François Lisée

Québec, le 8 décembre 2017 – Le chef de l’opposition officielle, Jean-François Lisée, entouré de l’équipe des députés du Parti Québécois, a présenté le bilan de l’équipe parlementaire de l’opposition officielle, décrivant les nombreux gains réalisés au bénéfice des Québécois, des familles, des aînés, des régions et des PME du Québec.

EN BREF

• Les députés de l’opposition officielle ont fait de nombreux gains significatifs, notamment en éducation et en santé, ainsi que pour les aînés, les régions et les entrepreneurs du Québec.
• Un gouvernement du Parti Québécois aura de l’ambition pour le Québec, se tiendra debout, et ne sera jamais gêné de défendre notre langue ou nos valeurs.

Des gains pour les Québécoises et les Québécois

« Alexandre Cloutier s’est battu contre le coût du matériel scolaire, et contre les frais astronomiques exigés pour la surveillance des élèves le midi. Résultat : le gouvernement a été obligé de bouger. Il a décidé de donner 100 $ par enfant. Nous, on voulait 150 $. Avec Carole Poirier, nous avons fait en sorte que le gouvernement abandonne sa très mauvaise idée d’une commission sur le racisme. Philippe Couillard a même changé de ministre! Dans le dossier des ambulances, c’est beaucoup la charge de Diane Lamarre et d’Agnès Maltais qui a fait agir le gouvernement. Résultat : 22 ambulances de plus! Puis, pour les patients, les supercliniques n’ajoutent rien à l’accès; les Québécois ont eu l’heure juste quand Diane Lamarre a dénoncé le subterfuge de Gaétan Barrette », a rappelé Jean-François Lisée.

« Le président de l’Autorité des marchés publics sera nommé aux deux tiers de l’Assemblée. On doit ce gain à Nicole Léger. Dans le dossier du cannabis, avec Sylvain Pagé, nous avons proposé la création d’une société d’État. Le ministre des Finances s’est d’abord moqué de cette proposition, mais le gouvernement a finalement reconsidéré sa position. Et on ne lâchera pas; le cannabis consommé ici doit être produit au Québec. Enfin, contrairement à Philippe Couillard, Maka Kotto, moi et tous les collègues, on n’a pas trouvé ça ridicule d’inviter les commerçants à utiliser « bonjour » au lieu de « bonjour/hi ». Les libéraux ont maintenant honte d’avoir affirmé que le français est la langue commune au Québec, alors que nous, au Parti Québécois, on en est fiers », a-t-il ajouté.

« Si les Québécois veulent mettre fin à l’austérité permanente et progresser vers l’indépendance, s’ils souhaitent un vrai virage vert et un gouvernement tourné vers l’avenir, il n’y a qu’une seule option. Un parti avec de l’ambition, une histoire et des idées renouvelées. Un parti avec un plan solide, porté par une équipe compétente qui défendra nos valeurs comme notre nationalisme économique, et qui ne trouvera jamais ridicule de défendre notre langue. Un parti qui travaillera pour le monde, qui se tiendra debout pour les Québécois et pour le Québec. Ce parti, cette équipe, c’est celle du Parti Québécois! », a conclu le chef de l’opposition officielle.

À DÉCOUVRIR
Activités régionales